0
USD $

[FR] Briser le tabou de l'hyperhidrose, témoignage

Cachez cette sueur que je ne saurais voir. Malheureusement, la sudation excessive, aussi appelée hyperhidrose, est une condition médicale tabou. Nous osons rarement en parler à nos proches. Nous nous sentons seuls et isolés. Au bout du compte, nous vivons des conséquences psychologiques aussi graves que nos maux physiques. 

Il faut briser le tabou entourant la sudation excessive. C'est pourquoi nous avons demandé à notre communauté de nous fournir des témoignages de leur expérience. En espérant que ces mots vous donnent le courage nécessaire pour en parler.


                                                                                                                                      

Bonjour,

Je me présente, je m’appelle Manfred et j’ai 43 ans. Je vis en Suisse dans le canton de Fribourg. Je suis malade depuis maintenant 28 ans, j’ai l’hyperhidrose qui est une maladie peu connue et qui est décrétée orpheline par des associations non gouvernementales dans les pays nord-américains.

Depuis mon adolescence, je souffre de cette maladie souvent prise à la légère par les proches, les connaissances, et même le milieu médical. Ce symptôme toucherait environ 3 % de la population. Ses effets délétères sur les relations sociales, les activités de la vie quotidienne et certaines activités professionnelles ont été mis en évidence ; ils conduisent à une moindre qualité de vie pour les patients atteints d’hyperhidrose.

Par définition, la production de sueur en cas d'hyperhidrose dépasse les quantités nécessaires à la thermorégulation. Les régions anatomiques les plus souvent concernées sont les aisselles, les mains, les pieds et la face. Le plus souvent, l'hyperhidrose est dite « essentielle », c'est-à-dire, sans cause retrouvée. Elle est alors définie par la gêne occasionnée. Il est difficile de faire comprendre aux gens comme on souffre avec l’hyperhidrose, car ils nous disent souvent que nous sommes narcissiques, que tout le monde transpire et que c’est juste un problème esthétique. Mais il n’en est rien, car nous ne pouvons pas comparer nos transpirations avec celles d’une personne non malade.

Pour ma part, quand je sens les premières gouttes me couler en bas du dos, c’est déjà la panique !! Pas besoin d’avoir 30 degrés à l’ombre, un simple stress me déclenche des sueurs. Et je ne vous parle pas d’auréoles sous les bras, ou des traces sur le t-shirt, si je laisse aller mes sueurs et que je ne fuis pas la situation qui me fait suer, j’ai le t-shirt trempé, la raie du cul qui fait chenaux et le pantalon qui colle !! Désolé, mais appelons un chat un chat !!

Donc, dans cet état, difficile de se sentir bien, déjà avec soi-même et de plus avec les autres. Ce qu’il faut également savoir, c’est que les personnes qui souffrent de ces maux font tout leur possible pour cacher les traces de sueurs qui souillent leurs vêtements.

Il est difficile d’affronter le quotidien avec notre problématique, car nous ne savons jamais quand et comment les symptômes vont apparaitre. C’est là que la psychologie entre en jeu ! Aucune situation de la vie ne nous épargne, quoique l’on fasse, le danger est là ! Alors quand vous avez vécu une situation difficile pour vous, pas aisé d’y retourner sans stress, et qui dit stress, dit sueur, le chat qui se mord la queue.

Alors commence le cercle vicieux, l’angoisse, la peur de se sentir à nouveau mal à l’aise, plus l’envie de se mettre dans des situations où l’on s’est déjà pris des claques, ou l’envie de se mettre dans un trou et de disparaitre aux yeux des autres. Je reste persuadé que les autres n’y font même pas attention, mais nous sommes déjà suffisamment mal avec nous même pour ne pas prendre le risque d’une remarque désobligeante.

Nous subissons cette situation tous les jours de notre vie et c’est plus qu’usent, ce fardeau, je le porte depuis 28 ans dans le silence, même des amis proches ne savait pas ce que je vivais, par chance j’ai compris que je devais arrêter de me taire et de faire savoir quelles sont nos conditions de vie.

Get 10% off and fresh content
Get 10% off and fresh content
Sign up to our mailing list for learn more on iontophoresis and hyperhidrosis, time for dryness!